UN OUTIL DE MEDIATION : la Rolling est un outil pour que la culture soit accessible à tous. La Rolling intrigue, rend curieux celui qui pourrait être intimidé de franchir la porte d’une institution culturelle. La Rolling fait le premier pas. Elle est dans la rue avec sa taille modeste, sa transparence, la rendant accessible à tous.
Elle favorise la reprise des activités culturelles. Le personnel est protégé dans la bulle transparente. Cette petite antenne de l’institution hors-les murs peut rencontrer le public alors même que sa maison mère est encore fermée.

MOBILITE DOUCE : la Rolling se déplace à l’aide d’un vélo électrique. Alternative au véhicule à moteur thermique, la Rolling s’inscrit dans les préoccupations de déplacement lent et non émissif de la ville contemporaine.

MULTI-USAGE : la Rolling est une vitrine, une billetterie, un pupitre, une bibliothèque, un comptoir-présentoir de revues, documents, ou d'objets à partager, un lieu d'accueil, un point de ralliement et de rencontre, une petite antenne de l’institution culturelle hors-les-murs.

ESTHETIQUE : la Rolling est une mini maison-bulle qui évoque Humpty Dumpty, le personnage de Lewis Carroll, ou les roues à livres de la Renaissance. La Rolling est un abri panoramique, léger d'apparence qui s’efface pour révéler les objets qu’elle expose et pour se fondre dans le milieu naturel ou bâti dans lequel elle s’installe temporairement.

TECHNIQUE : la Rolling est composée d’une structure aluminium et d’un remplissage en polycarbonate. Elle comprend une porte, une fenêtre / auvent, une chaise coulissante, un bureau / guichet, un panneau photovoltaïque pour alimenter en énergie solaire l’éclairage, un store solaire.

ADAPTEE A TOUS : la Rolling est adaptée à tous lieux, en France et à l’étranger. Les clients ciblés sont les musées, les médiathèques, les offices du tourisme et les théâtres. La Rolling est issue d’une commande du MAC VAL (Musée d'art contemporain du Val-de-Marne). Elle a été lauréate de l’appel à projet Banc d’essai de la Biennale internationale de Saint Etienne en 2019, puis acquise par le Louvre-Lens en 2020. Les développements en cours visent à améliorer les fonctionnalités de déplacement et de stationnement pour répondre à des demandes réelles d’offices de tourisme municipaux (ville de Deauville).

PUBLICS : la Rolling touche tous les publics.
- Les habitués des institutions qui vont acheter leurs billets ou des produits dérivés, s’informer, etc.
- Les passants intrigués et attirés par le design de la Rolling rencontrent pour la première fois l’institution culturelle. La rencontre est spontanée, informelle et non prévisible. La Rolling a ainsi été testée pendant un mois sur les places publiques de la ville de Saint-Etienne et a permis de toucher des Stéphanois intimidés par la Biennale du Design, qui se déplacent d’ordinaire peu aux expositions. Au Louvre-Lens, les médiateurs culturels du musée déplacent la Rolling à l’extérieur et à l’intérieur du musée en fonction des saisons. L’été, la Rolling est comme un signal. Les médiateurs y accueillent les passants en proposant de nombreuses activités. Les visiteurs sont invités à franchir les derniers 25m qui les séparent de l’entrée du musée.

composants du véhicule tracté de médiation culturelle
composants du véhicule tracté de médiation culturelle
composants du véhicule tracté de médiation culturelle
ENG